Retour à la liste

2016, une actu charnière pour les pôles de compétitivité

 
  • Evaluation à mi-parcours de Phase 3 de la politique publique des pôles,
  • étude nationale sur leur impact territorial,
  • réforme annoncée par le Ministre MACRON pour qu’ils s’adaptent aux objectifs de la politique de la Nouvelle France industrielle,
  • ajustements aux nouvelles Régions et à leurs responsabilité en matière de développement économique (Loi NOTRe).
 
Chez France Clusters, nous pensons que les pôles et clusters coûtent peu et produisent tellement (cf. les chiffres du Gouvernement sur les pôles de compétitivité ou l’évaluation 2015 sur les Grappes d’entreprises).
Nous pensons aussi qu’ils valent mieux que des classements du type « grands clusters / petits clusters » ou des réflexions du type« fusionnons-les pour économiser ».
 
Les pôles et clusters sont en France des lieux extraordinaires d’énergie créatrice, de projets innovants, de saine agilité, de curiosité perpétuelle et de dynamisme économique ! Venez à leur rencontre sentir combien la « morosite aiguë française » n’y a pas sa place !
 
Toujours à l’écoute de leurs entreprises membres, toujours alertes à saisir des opportunités à valeur ajoutée. Au sein des pôles et clusters, 60.000 PME-PMI coopèrent pour s’adapter à la massification des marchés pour rester dans la course, inventent des nouveaux produits ou des nouvelles façons de produire, ne pensent pas mais créent, à petits pas et à coups de projets innovants la nouvelle France industrielle de demain.
 
Les pôles et clusters sont des acteurs majeur du développement économique de notre pays. Et le monde entier s’intéressent à eux, c’en est bien la preuve ! A notre modeste échelle, sur la seule année 2015, France Clusters a dû répondre à des demandes russes, turques, israéliennes, palestiniennes, marocaines, tunisiennes, algériennes, polonaises, roumaines, grecques, espagnoles, allemandes, suisses, suédoises, camerounaises, congolaises ! Et 24 pays étaient présents à nos EUROPEAN CLUSTER DAYS de mars 2015 au Parlement Européen.
 
En 2016, avec l’agenda qui leur est concocté, attendons-nous à ce que certains d’entre eux peinent à produire pour leurs entreprises membres tellement ils vont être sollicités par ailleurs ! Mais gageons que cette étape offre un souffle nouveau de confiance en la capacité des pôles et clusters à porter haut la force des entreprises travaillant en coopération !
 
Bonne année 2016 à tous !
 
Focus sur la réforme annoncée : elle doit permettre d'identifier les pôles les plus en relation avec les neuf solutions industrielles définies lors de la Nouvelle France industrielle. Elles s'organisent autour d'un projet central, l"Industrie du futur", prolongation de son predecesseur l"Usine du futur". D'après le gouvernement, depuis le lancement de ces plans insdustriels, plus de 330 projets ont été soutenus par l'Etat à hauteur d'1,5 milliard d'euros, pour un investissement total de 3,7 milliards d'euros
 
 
XAvier ROY
Directeur de France Clusters